La culture

13 ha de vignes, 4 ha de peupliers et 2 ha de bois constituent le domaine viticole. Les parcelles de vignes sont situées sur deux implantations principales orientées sud ou ouest en sols argileux, argilo-calcaire, argilo-silicieux et quelques graves. Ce terroir offre la possibilité d’assemblages variés, une caractéristique de La Tuilière.

Les cépages sont représentatifs des Côtes de Bourg : 60% de merlot noir, 35% de cabernet-sauvignon et 5% de malbec. Le domaine prévoit de planter des cabernet-franc pour augmenter la diversité des cépages. La culture, suivie par un ingénieur agronome, est raisonnée : labour, travail du sol ou désherbage. Les traitements sont donc contrôlés et réduits dans le respect des hommes et de l’environnement.

La qualité est préservée et prioritaire avant la recherche des rendements : effeuillages, culture en vert lorsque nécessaire, surélévation des piquets afin d’accroître le volume foliaire. Les densités, variables selon les parcelles, s’étagent de 4 500 pieds/ha à 5 600 pieds/ha permettant ainsi de contrôler la production en qualité et quantité. L’âge moyen des vignes oscille entre 25 et 30 ans, un juste équilibre entre le ‘trop jeune’ et le ‘déjà vieux’.

La vinification

Trois cuvées sont produites : 

Château La Tuilière Les Armoiries 

Château La Tuilière « Tradition » 

Château «  Le Clos du Merle » 



Deux autres le seront à compter du millésime 2017 : 

Château La Tuilière « Édition Spéciale » 

Château «  Le Clos du Merle » 
- rosé


Elles traduisent une double volonté : monter en gamme d’une part, l’élargir d’autre part.

La vinification traditionnelle : Elle se fait dans les cuves en béton d’origine, leurs capacités réduites se prêtant particulièrement bien à la vinification parcellaire. Les vendanges sont faites par machine à vendanger en autant de fois qu’il est nécessaire pour s’adapter aux cépages dont les maturations ne sont pas identiques.

Le chai est semi-enterré (particularité de notre appellation) autorisant ainsi une régulation thermique naturelle.
 Une batterie récente de garde-vins la complète. Une macération pré-fermentaire à froid précède la vinification d’une durée environ 3 à 6 semaines, avec ou sans micro-oxygénation selon l'année et la gamme.

La vinification de la cuvée ‘Édition Spéciale’ : Elle est conduite dans des muids bois ‘premier vin’, exercice audacieux nécessitant un certain savoir-faire afin d’obtenir un vin hautement différencié.

L’élevage

L’élevage des cuvées « Les Armoiries » et « Tradition » se fait selon plusieurs méthodes, notamment en fonction de la qualité de la vendange, de l’année et de l’évolution des goûts du marché. On utilise des barriques de plusieurs tonneliers et de plusieurs chauffes différentes gardées 3 ans pour les goûts les plus ‘traditionnels’.

En revanche, l’évolution des tendances de consommation nous amène, de plus en plus fréquemment, à conduire l’élevage dans des cuves thermo-régulées, en utilisant des pièces de chêne associées à un apport infinitésimal mais constant et régulier d’oxygène. On parvient ainsi à conserver les propriétés phénoliques - les fameux tanins et une structure complexe et ‘légère’, caractéristique des vins souples.

L’ensemble du procédé est étroitement anticipé et surveillé par un œnologue de qualité qui suit la création du vin jusqu’aux assemblages finaux.

C’est à ce moment que nous, propriétaires, rendons un avis final nous essayant alors à créer un vin qui nous ressemble… Et qui vous plaira, on l’espère !

Les mises en bouteille ont lieu de novembre à juin selon les cuvées et les quantités produites.